Choix des thèmes et procédure

Pour être en mesure de remplir les exigences décrites précédemment, les personnes en formation doivent avoir plusieurs occasions d’analyser et de décrire des processus d’entreprise pendant leur formation, dans le cadre des unités de formation. Ces activités doivent les aider à identifier les processus dans leur travail, tout en comprenant la dynamique des processus économiques et la nécessité de la flexibilité des salariés. 

 

Choix du processus

Les formateurs et les personnes en formation choisissent ensemble le processus à traiter. A noter que les unités de formation ont été spécialement conçues pour les personnes en formation professionnelle initiale d’employé/e de commerce; ces dernières doivent y consacrer huit à quinze heures et tenir compte des aptitudes partielles. Pendant leur intervention dans un domaine d’activité, les personnes en formation doivent avoir traité elles-mêmes un processus ou y avoir coopéré au moins trois fois. Les personnes en formation traitent les unités de formation comme des travaux individuels.

La situation de départ pour un certain processus (procédure de travail) doit être consignée en quelques mots. Conseil: l’entreprise formatrice fixe les principales étapes de travail à traiter, en définissant notamment la première et la dernière.

Les détails sur les directives formelles, le volume et la qualité des UF se trouvent dans les tâches à accomplir et les guides d’évaluation des UF concernées.

 

Evaluation et appréciation du travail

La documentation est évaluée par les formateurs. Durant l’entretien d’évaluation final, les formateurs communiquent leur appréciation.

Le dossier complet contenant les tâches à accomplir, la documentation élaborée et l’évaluation justifiée doit être envoyé dans les délais (le cachet de La Poste faisant foi) aux responsables des CI.

La seconde partie de l’évaluation a lieu pendant les cours interentreprises. Les responsables des CI calculent la note pour toute l’unité de formation (examen partiel) et la saisissent dans l’outil électronique de la branche «trimbi» ou directement dans la base de données cantonale.