Choix des thèmes et procédure

Les situations de travail sur lesquelles les personnes en formation ont travaillé en continu pendant au moins trois mois peuvent servir de thèmes de STA. Les formateurs choisissent un sujet avec la personne en formation et conviennent d’une tâche correspondante. Les formateurs observent les personnes en formation tout au long de leur travail et consignent les événements importants au regard de la prestation (50%) et du comportement (50%).

L’évaluation finale de chaque STA a lieu dans le cadre d’un entretien, au moyen du formulaire «Rapport de formation». La STA permet à la personne en formation de se préparer aux évaluations quotidiennes dans la vie professionnelle. Pour l’évaluation, des aptitudes partielles et des objectifs comportementaux sont fixés avant le début de la STA. Concrètement, cinq aptitudes partielles sont choisies dans le catalogue des objectifs évaluateurs et subdivisées en trois critères partiels, notés chacun de 0 à 3 points.
Cinq critères sont sélectionnés parmi les comportements reposant sur les compétences sociales et méthodologiques. Ils sont également subdivisés en trois critères partiels, notés chacun de 0 à 3 points.

 

Procédure

Le formateur et la personne en formation définissent ensemble une situation de travail et d’apprentissage (STA) par semestre. Ils la choisissent en fonction des critères suivants:
– Elle constitue une étape typique du fonctionnement de l’entreprise.
– Elle est répartie sur toute la durée de l’apprentissage.
– En règle générale, une nouvelle STA est choisie pour chaque période d’évaluation.
– Pour chaque STA, les formateurs évaluent dans quelle mesure cinq aptitudes partielles et cinq critères de comportement ont été remplis.

 

Analyse

Immédiatement après l’évaluation et l’attribution des points par les formateurs, le compte rendu est présenté à la personne en formation. Elle y trouve ses aptitudes, les prestations qu’elle a fournies, les points à approfondir et les efforts à produire dans le travail et l’acquisition des connaissances. L’analyse est signée par le formateur et la personne en formation (ou par son/sa représentant/e légal/e si la personne en formation est mineure).